navigation

Dérèglement ou réchauffement? 2 décembre, 2008

Posté par hervepallone dans : Réflexions , trackback

La science-fiction d’hier nous proposait notre monde actuel.
La science-fiction d’aujourd’hui nous propose notre monde d’hier.

Nous vivons une époque étrange, il suffit d’un été chaud ou d’un hiver doux pour que les disciples de l’écologie suggèrent des mesures radicales et immédiates. Alors que même l’hiver 2008/2009 est un des plus froid depuis bien des années!

Il faut plutôt préparer un éventuel réchauffement plutôt que d’essayer de l’empêcher, car si ce dernier doit s’imposer à nous, d’une manière tout à fait cyclique d’ailleurs, nous serons encore en train de parler de chaos! La confusion entre le réchauffement et le dérèglement est visible et provoque un vrai bouillon d’énergie qui se diffuse dans tous les sens.

La dictature du politiquement correct est stricte, et une seule vérité acceptable nous est imposée. Tout le reste est dénoncé!
L’hystérie du réchauffement climatique global est devenu un exemple et il n’existe même plus un choix entre la vérité et la propagande. Il faut du courage pour s’opposer à la « vérité » établie. Nous avons tous remarqué des changements de température pendant notre vie (dans les 2 sens). Nos grands parents disaient déjà “y’a plus de saisons” à cause des spoutniks!. N’ayons pas peur des prévisions catastrophiques et ne les utilisons pas pour défendre et promouvoir des interventions irrationnelles. Cette idéologie qui ressemble parfois à un “dogme laïc” provient souvent de certains “disciples de la défense de l’environnement”, qui veut remplacer l’évolution libre et spontanée de l’humanité par une sorte de planification centrale et maintenant globale! Les prévisions alarmistes sont le chaos à la lisière de 2100, la montée des eaux! notre inconscient collectif nous amène directement à notre bon vieux testament! Certains “frustrés” d’une fin de monde en 2000 nous remettent le couvert pour 2100. Ce sont nos libertés qui sont en jeu!!!

Comme du temps du communisme, ou autre dictature, ce raffut provient d’une minorité bruyante laissant une majorité silencieuse se décourager et surtout laisser faire.

Rien ne pourra se faire sans changements culturels, si la nature est lente, nos civilisations aussi, il ne faut pas imposer des mauvaises solutions à nos enfants, mais ils doivent opérer cette mutation eux-mêmes ; je peux comprendre l’inquiétude autour de cette thématique, mais je ne comprends pas qu’aucune contradiction ne puisse être simplement écoutée, même le fait de le dire à voix basse provoque un sentiment diabolique. Les générations des années 50/90 seraient-elles inconscientes? et serions-nous devenu vertueux?

L’hystérie du réchauffement climatique n’est qu’une vue de l’esprit. Elle demeure l’expression scientifique inconsciente de la surchauffe de notre économie. Le refroidissement climatique n’est donc pas très loin avec la crise! Groenland ne veut-il pas dire prairies vertes (green land) comme nos ancêtres avaient l’habitude de les voir en l’an 1000 ? et ou la température à cette époque était bien plus chaude qu’aujourd’hui. Nous aurons beaucoup de mal à incriminer les citoyens du premier millénaire pour leurs rejets de gaz à effet de serre…

Les énergies fossiles sont mises au pilori à la grâce du dérèglement climatique! Certains pays commencent juste à déguster la liberté de déplacement. La méthode employée sera t-elle être génératrice de changement?

Image de prévisualisation YouTube

stratologie,stratologies, stratologia, strategy, strategies, stratologue, hervé pallone,stratology,pallonne,palonne,palone,statologie,statologie.

Commentaires»

  1. En ce moment, il neige abondamment, alors qu’il y a trois ans environ,les pires scénarios de catastrophes dû au réchauffement climatique, et que la neige ne serait plus sur nos sommets,aujourd’hui le comble, il y a trop de neige. Si bien que des villages se retrouvent bloqués,les pistes sont fermés, est-ce la faute au réchauffement climatique? Bon, Dame Nature reprend ses droits, et comme toujours périodiquement. Le coup de chaleur sur la finance va vers le refroidissement, quel malheur pour ceux qui ont spéculé sur la naïveté des gens,qui ont cru en une nouvelle fin du monde.

  2. Le réchauffement climatique consiste en une augmentation de la température moyenne du globe. Depuis un siècle cette température a augmenté de 0,8°. Conséquences les plus visibles ? réduction de 35% de la calotte polaire nord entraînant une absorption calorifique importante au niveau de l’océan arctique. Il s’en suit une libération accélérée du méthane contenu dans le permafrost littoral qui fond anormalement. Cette fonte libère du méthane, gaz dont l’effet de serre est 27 fois plus important que le gaz carbonique.

    Mais quelle importance ? les routes polaires seront ouvertes à la circulation maritime, de nouveaux champs gaziers et pétrolifères vont être exploitables, faisant la fortune du Groenland … un petit problème quand même : si toute la calotte glaciaire du Groenland fond, les océans montent de 6 mètres et si elle fond, ça fondra aussi en Antarctique … je vous conseille d’investir à la montagne ; quoique pour être vivable, il faudra de l’eau.

  3. réponse à Lattapy, connaissez vous l’expérience du glaçon dans un verre d’eau plein? lorsqu’il aura fondu, est-ce que l’eau du verre va déborder? Non, simple probléme de physique, et avant que toute la glace fonde, aussi bien au nord qu’au sud, les pingouins ont de beaux jours devant eux pendant plusieurs décennies et siécles… Il suffit de regarder la météo dans le monde, d’aprés les anciens celà fait trente ans qu’on avait pas eu autant de froid et de neige en Europe. Quand au méthane soit disant libéré, il faudrait dés maintenant construire une usine de récupération de méthane, gaz que l’on trouve en abondance en gisement sous-terrain. ha une blague, lors d’un P, les ruminants dégagent beaucoup plus de méthane que l’ensemble de nos rejets industriels, à quand les filtres rumi-annales?

  4. grand bravo à vous et je tiens a vous souhaitez une bonne et heureuse annee 2009, je vous souhaite tous les meilleurs voeux et que votre blog remporte tous le success quil faut et je suis sûre que vous recevrez beaucoup de visite sur votre blog.

    Je tiens specialement a feliciter les concepteurs de ce blog pour le magnifique travail qu’ils ont produit pour realiser ce magnifique blog et en meme temps je vous invite a venir visiter mon blog…

  5. Bonjour,

    Je viens de lire cet excellent article qui rejoint étrangement le peu de discussions que nous avons eu le temps d’échanger.
    Le « Dogme laîc », comme vous l’appelez est en train de monter la peur du réchauffement à un tel niveau que l’on finit par ne plus voir et surtout écouter ce qui se passe autour de nous.
    Cette peur inconsciente, transcende notre intellect et ne nous permet plus la reflexion nécessaire à entrevoir le vrai du faux, le bien du mal.
    Nous sommes bel et bien en face d’une forme de dictature de la pensée écologique et cette pensée n’est pas à même de donner et surtout de trouver les bonnes solutions en dehors de la peur elle-même.
    Celà tend au moins à prouver que je ne suis pas le seul à penser que le réchauffement climatique n’est pas une aberration due à l’homme, mais qu’il rentre dans le concept naturel des choses.

  6. Merci M Dupic pour cette excellente contribution! En tout cas nous n’avons jamais eu autant de neige que pendant l’hiver 2008/2009 ! Heureux que vous ne soyez pas le seul (et moi non plus) à penser que tous les maux de la terre sont le fait de l’Homme!
    Vous êtes le 1000ème juste à lire cet article! félicitations…
    à suivre…

  7. Bravo, cela fait des années que je dénonce cette théorie du prétendu réchauffement de la planète , cette propagande fumeuse qui me laisse froid… (vivement que Monsieur Hulot reparte en vacances ! )
    Voilà pourtant la grande peur du siècle… celle qui doit nous mobiliser, le monde entier est concerné…pensez donc, la glace des pôles fond, sans rafraîchir mon whisky. Même le Roi Albert de Monaco est allé, en avril 2006, au pôle nord pour nous sensibiliser à la fonte de la banquise, c’est dire l’importance … Et moi je reste froid, si j’ose dire, à cette calamité qui rôde au dessus de nos têtes !
    Nous ricanons des angoisses de nos lointains ancêtres qui suppliaient le soleil de réapparaître chaque jour et nous haussons les épaules en évoquant les peurs de l’An mille mais au fond, rien n’a changé… nous sommes toujours subjugués par les grands mythes pour peu qu’ils nous fichent la trouille. Celui là est bien amené, avec une caution scientifique, et il nous « concerne tous » puisque nous sommes, prétend-t-on, « tous responsables » ! Alors…. « aux gestes citoyens, formez et recyclons… marchons, marchons, qu’un air très pur, s’insuffle en nos poumons ! ». Mais je ne marche pas comme ça aveuglément… ! D’abord parce que nous manquons beaucoup de recul et de modestie pour affirmer qu’il y a un réel réchauffement de la planète. Nous entendons toujours les mêmes scientifiques crier à la catastrophe. Le tout puissant GIEC (Groupement Intergouvernemental d’Etude du Climat) fait autorité en la matière mais comme son nom l’indique, cet organisme est directement dépendant des gouvernements et ne souffre aucune contradiction. Ensuite parce que la responsabilité humaine, si réchauffement il y a, est minime par rapport aux phénomènes naturels, c’est d’ailleurs pourquoi les Etats-Unis d’Amérique ont, à juste titre, refusé de signer les accords de Kyoto. Et enfin parce que l’on nous parle uniquement des éventuels méfaits d’un réchauffement sans nous en dire les conséquences positives : par exemple le fait que d’immenses étendues de terres sibériennes et nord canadiennes deviendraient cultivables. Alors ce n’est pas la peine de nous faire peur pour nous imposer de nouveaux modes de consommation et remplir les poches de quelques nouvelles industries.
    Le mécanisme de cette vaste mascarade bien orchestrée est le suivant :
    Instaurer la peur…. En répétant à longueur de journée que « nous risquons la fin du monde si nous ne faisons rien… Il est urgent d’agir pour le bien de nos enfants ». Le film où l’ancien vice-président des Etats-Unis Al Gore tient la vedette « une vérité qui dérange », sorti à l’automne 2006 et réalisé par Davis Guggenheim est un remarquable outil de propagande, un modèle du genre ! Pourtant, la question de l’environnement ne préoccupait pas outre mesure l’ancien vice-président du temps où celui-ci était aux affaires du pays le plus pollueur de la planète ! Que n’a-t-il fait en son temps ?
    Ensuite, instrumentaliser cette peur mondiale pour nous diriger, au sens premier du terme, vers des modes de vie aux normes draconiennes. Au passage, profiter de l’état d’urgence pour faire accepter un nouvel impôt ou une taxe supplémentaire… telle qu’elle était prévue dans le fameux « pacte écologique » de Monsieur Hulot que les politiques sont venus signer en début d’année 2007 comme des enfants défilant un par un pour faire leur B.A. ! Puis, donner toujours davantage de pouvoirs aux instances internationales qui, par le biais de recommandations environnementales, forment progressivement un véritable gouvernement mondial. Quant à nos responsables nationaux, ils sont ravis de trouver une diversion… Et si vous leur parlez de l’augmentation du prix du bifteck ou de votre licenciement économique, ils peuvent vous répondre d’un ton sentencieux : « il y a plus urgent et plus grave, l’avenir des générations futures, le monde est en danger ! » En attendant, ils feraient mieux de s’occuper de notre présent ! Claude Allègre, pas assez écouté hélas, dénonce « l’écologie du déclin » et plaide pour celle de la croissance, ce qui est tout de même plus intelligent. Il faut lire à ce sujet son ouvrage « Ma vérité sur la planète » aux éditions Plon.
    Dire cela ne fait pas de moi un ennemi de la planète comme veulent le faire croire les arrogants « climatocrates » et autres ayatollahs de l’écologie, nouveaux gourous et grands sorciers des temps modernes. J’ajoute qu’à l’heure du « développement durable » (voir aussi ces mots dans le blog de notre ami) je vais entretenir ma voiture diesel le plus longtemps possible afin de limiter les déchets et la consommation. Quant à Monsieur Hulot, qu’il se contente de nous faire de beaux reportages sur ses vacances… !

    Charles-Henri d’ ELLOY

  8. Le commentaire Charles-Henry est excellent, pourquoi pas le publier en article, Johnny

Laisser un commentaire

molossewaf |
Berloul Mania 3 |
ART973 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | weekend
| blogprotectionanimale
| NATURALITE SAUVAGE